An Nahar fait peau neuve et rend hommage à Gebran Tueni

Pilier du paysage médiatique libanais, lu dans tout le monde arabe, le quotidien arabophone An Nahar – Le Jour-  vient de faire peau neuve. Le nouveau look d’An Nahar ne rend pas le journal méconnaissable, mais lui donne un coup de jeune, et rend hommage à Gebran Tueni, assassiné en décembre 2005. Il était député et PDG du journal, fondé par son grand père en 1933. Fer de lance du mouvement 14 Mars, il avait critiqué dans ses éditos à partir de 2000 la présence syrienne au Liban- les troupes syriennes se sont finalement retirées du pays en Avril 2005, conformément à résolution 1559 des Nations Unies.

capture décran, avant/après

Depuis, sa fille Nayla Tueni a repris le flambeau. Agée de 28 ans, elle est membre du Parlement et  directrice générale du journal. C’est elle qui a initié le lifting du Nahar, en hommage à son père mais aussi pour « faire rentrer le quotidien dans le XXI ème siècle ». Comme l’explique cet article, le but est de conquérir un lectorat plus jeune, sans dérouter les habitués.

Le dépoussiérage a été confié au designer floridien Mario Garcia – il explique sa démarche ici – (il a entre autre dépoussiéré le Wall Street Journal). But de l’opération : alléger la maquette, donner une nouvelle hiérarchie aux informations en mettant en valeur les articles les plus importants (allez, j’ose : “c’est quoooiii l’info ??”) et mettre en valeur les illustrations. En effet, la maquette précédente offrait un bloc de texte peu agréable à lire, sans hiérarchie aucune. Le logo a aussi été rafraîchit, le rendant plus clair et plus percutant.

capture décran, affiche de la campagne de lancement de la nouvelle version

Surtout, Mario Garcia a eu l’idée de créer une nouvelle police afin de redynamiser le texte. La tâche est revenue à Nadine Chahine, designer arabe basée en Allemagne et spécialisés dans les polices. Le résultat est une typographie plus moderne : les angles des lettres arabes sont plus marqués, les lettres plus rondes et plus épaisses. Cette police, baptisée Gebran2005 « rend hommage à Tueni et au puissant message de liberté du journal ». Elle envoie un signal aux fidèles lecteurs du Nahar : le journal reste attaché aux idéaux défendus par Gebran Tueni.

Pour Nayla Tueni, gagner de nouveaux lecteurs est essentiel afin d’attirer de nouveaux annonceurs, et donc de garantir selon elle de l’indépendance du journal vis à vis des partis politiques.

Une nouvelle version du site et une application iPad constituent les prochaines étapes du rajeunissement de cette institution que représente An Nahar.

Advertisements

About margaux bergey

journaliste
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s