Au Liban, le mouvement laïque peine à s’implanter

Alors que quelques milliers de personnes ont défilé en faveur de la laïcité en avril 2010 à Beyrouth, l’idée d’un Liban laïque où les communautés confessionnelles ne régiraient plus la vie politique a du mal à se frayer un chemin.

En avril dernier, entre 3000 et 5000 personnes ont défilé dans le centre-ville de Beyrouth en faveur de la laïcité. Un drapeau seul fédérait les manifestants: le drapeau de la République libanaise. Cette Laïque Pride” a été organisée par quelques jeunes. Oussama Hariri, étudiant en traduction à l’université Saint-Joseph, très impliqué dans les mouvements laïques, était dans le cortège : “Il y avait une majorité de jeunes, de toutes les confessions : j’ai même vu des filles voilées”, raconte-t-il autour d’un café dans le restaurant de l’université.

(Vous pouvez lire la suite de cet article, ma première vraie pige dans ma vie de wannabe pigiste, sur Le Monde des Religions)


Advertisements

About margaux bergey

journaliste
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s