Un tour à Tyr

J’ai toujours voulu voir Tyr.

Tyr, c’est la ville dont j’entends parler depuis des années, quand on évoquait les Phéniciens, les Pharaons, les Grecs, Babylone, les Perses, les rois d’Israël, les Romains, Alexandre le Grand (encore lui), puis plus tard les Croisades, et bien d’autres. Sans oublier Astérix qui la survole en tapis volant alors qu’il se rend chez Rahàzade.

Tyr, c’était cette ville mythique qui me trottait dans la tête. J’aurais pu être déçue en arrivant là bas; le lieu aurait pu ne pas être à la hauteur des représentations que j’avais imaginées. Samedi, nous sommes donc partis, moi et deux amis, vérifier si Tyr valait le déplacement.

Tyr m’a charmé. Après l’épreuve du bus-qui-n’avance-pas jusqu’à Saïda, puis du minibus-fou-sur-l’autoroute pour arriver à destination, sans oublier les nombreux check-points de l’armée libanaise et de la Finul, nous arrivons sur le petit port de pêche calme et ensoleillé. Une vraie carte postale avec ses barques colorées, les filets de pêche qui traînent un peu partout, et le menuisier occupé à bâtir une reconstitution de navire phénicien. Le premier des avantages de Tyr s’offre à nous : un poisson tout frétillant que nous fait grillé le petit vieux qui tient tout seul un des restaurants du port, répondant au nom original du “Petit Phénicien”.

Tyr est situé en zone chiite – tout le sud du Liban est majoritairement chiite, et les drapeaux du Hezbollah et d’Amal abondent. Il y a aussi un quartier chrétien qui donne sur la mer, formé de ruelles sinueuses, de maisons basses, et de quelques églises fermées. Aucune voiture ne peut passer, ce qui en fait probablement un des seuls lieux calmes du Liban.

En contrebas, à côté du cimetière, les ruines d’une basilique du XIIe siècle, construite par les croisés. Ne restent que de gigantesques colonnes de granite rose.

Un peu plus loin une voiture passe, drapeaux du Hezbollah au vent, et sa mauvaise sono crache les airs du Parti. Quand je dis elle “passe”, elle repasse en réalité trois fois dans la même rue, au cas où on ne l’aurait pas vu ou entendu.

Puis le site d’al-Mina se découvre, avec ses colonnes face à la Méditerranée. Les ruines romaines et byzantines forment les restes du port antique. Les colonnes face à la mer me rappellent les nombreuses images de ruines romaines bordant les rivages méditerranéens que j’ai pu voir à la télé (“Des Racines et des Ailes”, entre autre spécialiste de ce genre d’images d’Epinal). Bref,  tout cela pour dire que voir des ruines romaines avec la Méditerranée en toile de fond est resté en quelque sorte un rêve de gamine.

Mais je digresse, revenons à notre promenade. Mes deux acolytes ont la bonne idée de me faire marcher entre les énormes cailloux renversés un peu partout. Il faut savoir que les sandales sur le marbre, ça glisse. Surtout quand une sacoche d’appareil photo vous déséquilibre.

Le site semble presque à l’abandon: quasiment pas de visiteurs, un vague gardien à l’entrée, des herbes folles entre les pierres. Au bout de la grande allée bordée de colonnes, autrefois recouverte d’une mosaïque byzantine blanche et noire, un petit vieux édenté à qui il manquait un avant-bras, vend ses babioles, principalement des bouts de verres repêchés dans la mer, et des mauvaises copies de statuettes phéniciennes. Je craque sur un porte-bonheur avec un oeil bleu au milieu: d’après le bonhomme, cet objet parfaitement inutile a une centaine d’années et a été retrouvé dans l’eau. Je ne sais pas si c’est vrai, mais j’ai envie d’y croire.

Nous repartons vers 16h30, alors que le soleil se couche déjà… Retour express à Beyrouth, avec Tyr encore dans les yeux. Oui, Tyr vaut le déplacement.

Advertisements

About margaux bergey

journaliste
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Un tour à Tyr

  1. Merci pour la balade, ça donne envie!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s