Peace and love (pensée sérieuse du jour)

Je me souviens de cérémonies de commémoration du 11 novembre sous la pluie, dans le vent et le froid. On parlait de paix aux écoliers de France et de Navarre, pour qui la guerre n’existe plus que dans les livres d’Histoire, et au 20h. Tous les ans, nous avions le droit au laïus sur la construction européenne qui a permis la paix, le Général de Gaulle, les Poilus, la Résistance, bref, une bonne tarte à la crème mémorielle.

Au Liban, ce discours prend une toute autre dimension. Un 11 novembre sous le soleil, déjà, ça change. Le poids des mots aussi.

Evoquer un “espoir en la paix, en la paix définitive”, selon les mots de l’ambassadeur de France Denis Pietton, sonne différemment à côté d’immeubles encore criblés de balles. Parler de paix durable permise par la construction européenne sonne comme une idée lointaine, floue, dans ce pays divisé, dont le gouvernement est au bord de la crise.

Mais soyons plus optimistes: finalement, est-ce que ces mots n’acquièrent pas une valeur plus forte, un sens plus pertinent, là où la guerre revient trop souvent? Let’s hope

Advertisements

About margaux bergey

journaliste
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to Peace and love (pensée sérieuse du jour)

  1. Stéphanie says:

    J’ai trouvé ce texte magnifique. Ça m’a renvoyée à l’été où j’y suis allée, quand j’avais 10 ans, j’en garde les mêmes remarques.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s